Séance chiot

Finesse et assurance : l’éducation positive

Pour votre jeune compagnon de 2 à 6 mois, les premiers mois sont cruciaux! Autant lui donner le meilleus pour éviter le pire par la suite.

Au plus tôt, au mieux. Le mieux serait de prévoir la première séance dés son arrivé afin que vous ayez les bons gestes et éviter les mauvaises habitudes.


Aprés avoir fait un point sur l'univers familial de votre chien, après avoir partagé votre vision concernant le chien parfait, et vos souhaits propres, nous mettrons en place une bonne base d’éducation, la propreté, la sociabilisation, la marche en laisse et les premiers pas dans l’obéissance.


Je vous donnerai tous les outils nécessaires à l’épanouissement de votre chien au sein de votre famille.

Un plan d'apprentissage sera spécialement développé pour vous et adapté à votre rythme et à celui de votre compagnon.

Lors de nos séances privé dans notre centre ou chez vous, nous adapterons les exercices au besoin de votre chien et à vos souhaits.

Durant cet apprentissage sur mesure les exercices proposés évolueront en fonction de votre chien en augmentant les stimuli ( environement, jeux, agrés, autre chien,...)

Les exercices seront entre coupé de moment de jeux, de découverte, de petite promenade afin de jamais ennuyer le chien , l'apprentissage doit être un moment agréable pour le chien, un super moment de partage entre le maître et le chien.


Nous vous conseillons d'opter pour un forfait de 4 séances sur 3 mois durant lequel, votre chien pourra évoluer en 12 étapes qui iront des bases de l'éducation comme la propreté , les première promenade, éviter les destruction, etc jusqu'à l'obéissance sans laisse. Il est quelques fois néccssaire de faire quelques séances supplémentaires en fonction du caractée de votre chien et de la régulartité des exercices qui ont été proposés ont été effectués.


Consultez les rubriques ci-dessous  afin de vous préparer à son arrivé.

Tout savoir sur le chiot


Les premiers mois sont cruciaux pour votre chien, contactez nous afin de l'accueillir dans de parfaites conditions.

Faire appel à nos services, vous aidera à avoir les bons gestes pour que la propreté soie plus rapide, pour éviter l'anxiété lié à vos départs, pour évitez d'éventuelles destructions, pour que les premières promenades ne soient pas compliquées,pour qu'il trouve sa place au sein de votre famille...


Nous répondrons à toutes vos questions.


Premier conseil: commencez son éducation tôt, contactez- nous dés son arrivé! 


Chaques semaines de nouveaux articles pour en savoir plus sur votre chiot.


Bonne lecture!

Que faut il acheter pour l’arrivée d’un chiot ?


Pas toujours facile de choisir les choses importantes pour votre compagnon. Voici une liste qui vous aidera:

Une gamelle pour l’eau.

Une gamelle pour la nourriture.

Lieu de couche tel que panier, coussins ou tapis.

Une balle solide, un jouet pour faire ses dents, deux  jouets d’occupation, pas de jouet en peluche ou qui ressemble à des objets semblables aux vôtres comme des fausses chaussures.

Réfléchissez si vous désirez instaurer la cage, cela pourrait vous être utile pour le début de son éducation.

Un collier plat, une laisse plates avec 3 points d’accroche.

Une longe de 5 mètres.

Une médaille avec votre numéro de téléphone.

Des sacs à crottes.

Un coupe griffes, une pince à tiques, brosse adaptée à son type de poils.


Vous pourrez trouvez certains accessoires dans notre Dog shop 


LA CROISSANCE DU CHIOT



A quelle vitesse grandit un chiot ?

Quels sont ses besoins nutritionnels à chaque étape de sa croissance ?

Quels sont les facteurs qui peuvent affecter sa croissance normale ?


La croissance du chiot se déroule en 2 grandes phases :

une phase de croissance rapide jusqu’au pic de croissance puis une seconde phase, plus lente, qui s’étale jusqu’à l’âge adulte.


La durée de ces phases diffère selon le format racial de l’animal.


Les chiots de petite race (exemples : Chihuahua, Bichon, Yorkshire…) ont une croissance courte.

Leur pic de croissance est centré sur l’âge de 4 mois. Ils deviennent adultes plut tôt, entre leurs 10 et 12 mois.


Les chiots des races moyennes à grandes (Labrador, par exemple) passent leur pic de croissance à l’âge de 5-6 mois environ pour poursuivre leur croissance et atteindre leur poids adulte vers 13-15mois.


Les chiots des races géantes ont quant à eux une phase de croissance rapide plus longue avec un pic de croissance centré sur l’âge de 7 à 8 mois et d’une durée de 3 mois. Leur phase de croissance se poursuit beaucoup plus tard jusqu’à l’âge adulte qui intervient vers leurs 18 voire 24 mois.


Le chiot nouveau-né a une croissance exponentielle. Juste après sa naissance, il perd un peu moins 10% de son poids de naissance mais ensuite il enregistre une prise de poids de 6 à 4% par jour si bien qu’il :

double son poids de naissance en 1 semaine,

le triple en 3 semaines,

le multiplie par 5 en 1 mois,

le multiplie de 10 à 15 en 8 semaines.


Avant le sevrage du chiot, son poids augmente ainsi en moyenne de :

6g/jour/kg de poids adulte pour les chiens de petite race (moins de 10kg adulte),

4g/jour/kg de poids adulte pour les chiens de grande race (plus de 40kg adulte).

Après le sevrage, et entre ses 2 et 3 mois, le chiot :

dont le poids adulte est inférieur à 10kg prend plus de 20g/jour,

dont le poids adulte est compris entre 10 et 30kg prend plus de 80g/jour,

dont le poids adulte est compris entre 31 et 40kg prend plus de 100g/jour,

dont le poids adulte est de plus de 40kg prendre plus de 150g/jour.


Comment savoir quel poids mon chiot fera adulte ?

On peut estimer le poids qu’un chiot fera adulte en se basant sur le poids de la mère sur les femelles ou sur le poids du père pour les mâles. On considère également qu’au pic de croissance, le poids du chiot est au 2/3 de son poids adulte final. Cette dernière méthode est d’ailleurs une façon de vérifier le bon déroulement de la croissance du chiot. Toutes ces estimations ne sont évidemment valables qui si ni les parents ni les chiots ne sont pas en surpoids mais à leur poids optimal.


Croissance du chiot : ses besoins nutritionnels étape par étape


Avant les 6 mois du chiot, on distingue plusieurs phases pour les besoins nutritionnels du chiot en lien avec sa croissance.


De 0 à 5 semaines : l’allaitement maternel


Jusqu’à l’âge de 5 semaines, le chiot est nourri exclusivement par le lait de sa mère ou par du lait maternisé, si sa mère se retrouve dans l’incapacité de le nourrir.

Durant cette phase, il est déconseillé d’introduire des croquettes dans l’alimentation du chiot car les capacités digestives du chiot sont encore très limitées.

Il est possible de commencer la diversification alimentaire du chiot à compter de la 3ème semaine mais avec des aliments spécialement adaptés au chiot comme des pâtées de sevrage pauvres en glucides ou avec une ration ménagère particulière adaptée au chiot, dans des quantités très limitées.


De 6 à 8 semaines : la préparation au sevrage

A partir de la sixième semaine, le chiot pourra recevoir des aliments solides adaptés aux chiots dans des quantités qui augmenteront progressivement jusqu’à son sevrage total aux alentours de sa 8ème semaine de vie.


Après la 8ème semaine : la phase post-sevrage


La phase post-sevrage est elle-même divisée en deux étapes :

la phase qui précède le pic de croissance,

le pic de croissance jusqu’à l’âge adulte.


Après son sevrage, le chiot devra recevoir une alimentation spécialement formulée pour les chiots ou une alimentation ménagère dont les rations seront calculées par un vétérinaire. Les rations d’aliments que le chiot devra recevoir varieront selon la phase de croissance dans laquelle le jeune animal se trouve.

Les causes de troubles de la croissance chez le chiot


La croissance d’un chiot peut être perturbée si :

son alimentation est inadaptée à ses besoins particuliers ou si les quantités distribuées ne sont pas suffisantes,

l’animal souffre de chondrodystrophie (trouble de la formation et de la croissance du cartilage, souvent d’origine génétique),

l’animal est atteint de nanisme pituitaire (déficit congénital en hormones de croissance).

Plusieurs affections peuvent aussi engendrer des retards de croissance et altérer l’état général de l’animal comme :

des troubles cardiaques (endocardite, malformation cardiaque congénitale),

des troubles digestifs, hépatiques ou pancréatiques,

des affections rénales,

un parasitisme intestinal massif,

des difficultés à déglutir,

des affections inflammatoires diverses.



Les aliments interdits à nos chiens.

Que ce soit de la nourriture ménagère, des croquettes, du BARF, l’important est de donner des aliments de qualité et équilibrés. Votre chien sera en meilleur santé, et son espérance de vie prolongée. L’alimentation a aussi des conséquences sur l’aspect et la de son poil. 

Voici cependant les aliments interdits :  


Le chocolat : trouble du rythme cardiaque, convulsion , diarrhée et vomissements

Les os cuits : abimer les dents, perforation de l’intestin ou/et de L’oesophage, occlusion intestinale

Les raisins: A partir de 20 gr par kilo Diarrhée, vomissement, insuffisance rénale.

Le poisson cru: apparition de larves de trémates dans l’appareil digestif entrainan , une perte d’appétit et de poids

Les oignons: Perte d’appétit accompagné de fièvre et de fatigue

Le café: problème cardiaque

Le lait :vomissement

L’alcool : étourdissement jusqu’au coma

L’avocat: inflammation du pancréas, nocif pour le coeur et poumon

Salaisons, jambon, saucisson,…: une grande quantité peut provoquer des convulsions, paralysie et certaines fois des comas.

Champignons: vomissement, tremblement, décès

Pomme de terre crue: endommage l'appareil urinaire

Chou: trouble digestif


Où va t'il dormir?

Quand il est dans son panier : on le laisse tranquille! 

Le couchage est un refuge pour votre chien. 

La pièce ne doit pas être trop grande, doit être loin de sources de bruits inopinés. Lorsque le chiot/chien arrive à la maison, il doit disposer d'un lieu calme pour dormir où il sente en sécurité, en dehors des passages. Il ne doit pas pouvoir contrôler les allées et venues des membres de la famille.

Dans le même ordre d'idées, on évitera les lieux de couchage en hauteur : fauteuil, canapé, etc.


Réfléchissez à la pièce où vous allez mettre votre chiot durant vos absences. Si besoin, investissez dans une barrière pour enfants afin qu’il n’ai pas accès aux étages.


Faut-il prendre dans la chambre pour la première nuit ?

Si le chiot est très jeune, c'est possible : il a encore besoin de s'attacher à quelqu'un, comme il était attaché à sa mère. Le fait de dormir à côté d'un membre de la famille peut le rassurer. Mais attention, dans ce cas, il faudra savoir rompre cet attachement quelques jours plus tard et l’en expulser. 

La plupart des humains ont du mal à réaliser ce détachement brutal : il est donc plus sage de faire dormir le chiot dans son panier, hors de la chambre, dès le premier soir, sans répondre à ses appels. En général, le chiot cesse de pleurer en quelques nuits.


Astuce EDUCANIS : placez une bouillotte sous sa couverture afin de lui rappeler la chaleur réconfortante de sa mère. Vous pouvez aussi anticiper et demander à l’éleveur un tissus imprégné de l’odeur de sa mère. 


Choix du panier ou coussin :


Le panier est le domaine du chiot, c'est son endroit à lui : on ne va pas l'y embêter, le punir s'il a fait quelque chose dans la maison 5 minutes avant, etc. 

Pour bien dormir, il doit pouvoir s’y rouler en boule. Pour définir la taille idéale, il faut mesurer le chien du museau à la queue, puis ajouter 20 cm.

Eviter l’osier , il risque de le mâchouiller. 

Les rebords hauts d’un panier donnent une sensation de sécurité.

Les tissus déperlants sont plus résistants et faciles d’entretien pour les coussins d’extérieur. 

Quelque soit votre choix, lavez le régulièrement et traitez le avec un traitement anti-parasitaires.

 

Astuce EDUCANIS : pour les chiens qui vont aller en pension et pour les maître 100 % écolos, garnissez une enveloppe de tissu avec de vieux vêtements. Il aura votre odeur rassurante !

Une maison sans danger 


Votre chiot risque de faire des bêtises pendant votre absence.

Faites attentions au files électriques, aux petites choses qui trainent.  Ranger le mieux possible pour qu’il n’ait pas d’autres distractions que ses propres jouets. 

Ne lui donnez pas accès à toutes les pièces, gardez un endroit pour vous. 

Certains risquent de détruire votre mobilier ou autre.                     Pour sa sécurité, nous vous recommandons d’opter pour un parc à chiots ou une caisse Vari-Kennel lorsque vous ne serez pas à la maison. Cette caisse pourra être transportée partout, sur votre lieux de vacances, en voiture… Elle peut également être un outil d’apprentissage de la propreté. Attention, , cette dernière solution ne peut pas être préconisée  au delà de 4H00. 

La caisse pour chien ne doit pas être perçue comme une punition et votre chien ne doit jamais y être placé s’il vient de faire une bêtise. 

En séance, nous pouvons vous accompagner dans l’apprentissage de la cage d’éducation. Notre méthode permet à votre chien d’y aller de son plein gré.

Alors, avant d'investir dans cet achat, essayez le en le louant le chez Educanis.

Quel type de jouet acheter pour son chien ?



Vous pouvez acheter un jouet à votre chiot dès son plus jeune âge. Voici le type de jouets conseillés : 


La balle

C’est un jeu simple et très facile pour le propriétaire. Toutefois, il faut choisir une balle spéciale « chien ». Il est déconseillé d’utiliser les balles de tennis car elles risquent d’endommager les crocs de votre chien.


Jouets masticatoires


Le chiot a besoin de mastiquer, surtout lorsqu’il fait ses dents et que c’est douloureux. Il existe dans le commerce des jouets adaptés à chaque âge. 

Pour les chiens adultes, pour pouvez opter pour des bois de cerf coupés en deux, de taille adaptée plutôt que ceux entiers, oreilles de cochon séchées , tendons de boeuf.


ASTUCE EDUCANIS : les jouets de style Kong, sont très résistants et peuvent être passés au lave vaisselle. Vous pouvez les fourrer avec de la viande ou autres préparations spéciales, les congeler et le leur donner lors de vos absences. Ainsi ils seront longuement occupés. Kong disponible dans notre Dog Shop.


Les jouets en forme de corde


La corde est la plus prisée pour développer la musculature de votre compagnon. Vous attrapez un bout de la corde et votre chien s’agrippe sur l’autre bout avec sa mâchoire. apprenez lui grâce à ce jouet "le lâche ou donne ».


Attention, ce type de jeu est déconseillé en cas de chien qui montre des signes d’agressivité et ne devrait pas être pratiqué par les enfants. 


Les jouets pour chien en caoutchouc qui font du bruit


Certains jouets en caoutchouc ont intégré un système qui fait du bruit, ce qui présente un aspect ludique pour votre chien. L’autre avantage de ces jouets est qu’il permet aussi à votre chien de se distraire tout seul.


Attention 


Les chiens sont connus pour adorer les os, mais ils peuvent représenter un danger pour eux. Certains ont tendance à abîmer les crocs, surtout s’ils sont durs. N’hésitez pas à aborder cette question avec votre éducateur. 


Si vous avez des enfants et qu'ils adorent leurs peluches, oubliez les jouets faits de cette matière, en cuir, ou encore qui ressemblent à des chaussures ou des chaussettes. Il pourrait les confondre avec les vôtres.

Quand peut-on le sortir?

On entend souvent dire qu'il ne faut pas sortir un chiot avant qu'il soit complètement vacciné : c'est une bonne précaution pour éviter qu'il attrape des maladies contagieuses. Néanmoins, isoler un chiot dans la maison jusqu'à 3 ou 4 mois n'est pas souhaitable. 


En effet, le cerveau du chiot continue à se développer pendant les 4 premiers mois. Ainsi, ce qui n’aura pas été vécu, rencontré  durant cette période cruciale sera parfois  difficile à gérer par la suite. Des peurs peuvent se développer : gens, bruits de la vie quotidienne, voiture…


Des précautions sont nécessaires :  le chiot ne doit pas être promené sur le trottoir souillé par les excréments de chiens tant qu'il n'est pas correctement vacciné. Mais il doit néanmoins pouvoir sortir dans des endroits moins « contaminés ». Lors de nos séances, nous attarderons sur ces points afin de le désensibiliser au monde urbain. 

Le chien doit sortir tous les jours 2 fois minimum pour un adultes, et toutes les 2 heures (si possible) pour un chiot.


La durée idéale ? A 2 mois : 10 minutes,  à 3 mois :15 minutes, à 4 mois : 20 minutes etc… 

A 6 mois, et dépendant de la race, vous pouvez prolonger au delà de 30 minutes. 


Lui faire découvrir le monde avant ses 4 mois: PRIMORDIALE!

Bain pour chien : à quelle fréquence ?

En temps normal, il n'est pas nécessaire de baigner son chien très souvent. Les cas où le bain s'avèrera indispensable sont les suivants :

  • Si le chien sent mauvais ou est rentré sale de promenade, le bain s'impose. Toutefois, si ce n'est que de la boue, attendez que celle-ci sèche et brossez-le, cela suffira.
  • Certains chiens (en particulier les chiens de chasse) ont la fâcheuse habitude de se rouler dans des excréments ou des charognes. Ils cherchent à s'imprégner de ces odeurs sur les omoplates, l'arrière des oreilles et la croupe. Dans ce cas, un lavage en profondeur après la promenade est nécessaire.

Attention ! Quelle que soit la race du chien, il ne faut pas le baigner trop souvent. En effet, des bains répétés éliminent la couche de sébum présente sur la peau de l'animal. Sans celle-ci, il est plus facilement soumis aux agressions extérieures et peut développer des problèmes cutanés.

Bain pour chien : comment procéder ?

Baigner son chien requiert un minimum d'organisation et de gestes adéquats avant, pendant et après le bain.

Préparer le bain

Pour que la moment du bain de votre chien se passe au mieux pour lui comme pour vous, il est conseillé de suivre quelques étapes :

  • Commencez par démêler le poil de votre chien. En effet, une fois mouillés, les nœuds se resserrent et deviennent presque impossibles à défaire.
  • Placez un tapis en caoutchouc au fond de la baignoire pour que votre chien ne glisse pas.
  • Installez à portée de main tout ce dont vous aurez besoin : shampooing, serpillière en micro-fibres ultra-absorbante , serviettes de toilette.
  • Enfin, pour éviter qu'il ne se sauve, attachez votre chien avec sa laisse ou une corde au robinet : Cela vous permettra d'avoir les mains libres pour le savonner et cela lui évitera également de se faire mal en essayant d'échapper à la douche.


Pendant le bain

Afin de nettoyer votre chien, mouillez-le progressivement avec de l'eau tiède et shampouinez la fourrure en massant pour que le produit pénètre. Enfin, rincez bien jusqu'à ce que l'eau soit claire.

Concernant le choix du produit, il est fortement recommandé d'utilisez un shampooing pour chien :

  • Évitez les produits pour humains. Le pH canin étant beaucoup moins acide que celui des humains, les cosmétiques réservés aux humains ne conviennent généralement pas au chien.
  • Si vous n'avez pas de shampooing spécifique, vous pouvez utiliser en dépannage du shampooing pour bébé ou du savon de Marseille, qui conviennent tout à fait au poil du chien.

Après le bain : le séchage

Une fois le bain terminé, pensez à bien sécher votre chien :

  • Enveloppez votre chien dans une grande serviette chaude et frottez-le jusqu'à ce que sa fourrure cesse de goutter.
  • Utilisez un séchoir (puissance minimum) si le bruit de cet engin ne le terrorise pas ou placez-le dans une pièce chauffée.
  • Tenez-le à l'écart des courants d'air jusqu'à ce qu'il soit complètement sec.


Bain pour chien : les soins courants

Le bain est l'occasion de prendre soins des dents, des yeux, des oreilles, des griffes et du poil de votre chien.

Les dents

Selon leur mode et de vie et leur alimentation, les chiens ont plus ou moins besoin de soins dentaires :

  • Dans la nature, les chiens ont toutes sortes d'occasions de se faire les dents.
  • Les chiens qui mangent des croquettes ont peu de problèmes dentaires.
  • Les chiens qui ne mangent que de la pâtée peuvent présenter des problèmes de tartre.

Il peut donc être nécessaire de suppléer à l'entretien naturel par un brossage régulier. Habituez donc votre chiot à la brosse à dents dès le début :

  • Dans un premier temps, posez la brosse sur ses dents, sans la bouger.
  • Petit à petit, brossez doucement, d'abord à l'eau, puis avec du dentifrice.

Il existe également, en animalerie, des friandises à mâcher qui entretiennent les dents, MAis cela est généralement pas assez efficace.


Les yeux

Certaines races de chiens ont les yeux qui pleurent plus que d'autres, tout particulièrement les races à face plate (bulldog, bouledogue français, carlin). Dans ce cas, il faut régulièrement leur nettoyer les yeux. Pour cela, passez une compresse imbibée d'eau tiède ou de sérum physiologique pour ôter le mucus et les croûtes éventuelles.

Les oreilles

Les chiens aux oreilles tombantes (cocker, épagneul, setter...) peuvent présenter des problèmes auriculaires. Vous pouvez nettoyer le pavillon de l'oreille avec un coton imbibé d'un produit nettoyant. Mais n'utilisez jamais de coton-tige, car il risquerait de pousser vers le tympan le cérumen ou les saletés. Il est préférable d'utiliser un produit nettoyant liquide adapté aux chiens.

Les griffes

En principe, les griffes s'usent d'elles-mêmes. Mais si elles sont trop longues, vous pouvez les couper avec une pince à guillotine (vendue en animalerie). Il faut faire bien attention de ne pas les couper trop court pour le pas toucher la pulpe rose que l'on aperçoit par transparence.


Le poil

Prendre soin du poil de votre chien est gage de bonne santé :

  • Un brossage régulier permet d'éviter la plupart des problèmes de poils et de peau.
  • Vous devrez de plus veiller à ce que votre chien soit toujours protégé par un produit antiparasitaire qu'il soit sous forme de spray, de gouttes, de collier ou encore d'un traitement interne. Ceci est très important car de nombreuses maladies sont véhiculées par les parasites (puces, tiques, moustiques…).


Bain pour chien : nettoyer une fourrure souillée par un produit chimique:

Il peut malheureusement arriver que, lors d'une promenade, dans votre garage ou pendant des travaux, votre chien soit accidentellement contaminé par un produit chimique. Dans ce cas, voici les bons réflexes à avoir :

  • La première chose à faire est de l'envelopper dans une serviette de toilette.
  • Vous pouvez aussi lui passer une collerette pour éviter qu'il ne se lèche, n'ingère et étale le produit sur sa fourrure.
  • Vous pouvez essayer de le nettoyer avec les techniques suivantes, mais s'il ne se laisse pas faire ou que le produit ne part pas, emmenez-le rapidement chez le vétérinaire pour éviter une intoxication :
  • Peinture, vernis : attendez que le produit durcisse, puis coupez le poil avec précaution. N'employez pas de dissolvant ou de diluant car ils peuvent être nocifs.
  • Produits pétroliers : enduisez la zone d'huile de cuisine ou de crème nettoyante pour les mains. Nettoyez ensuite avec de l'eau savonneuse chaude et rincez abondamment.
  • Goudron : coupez les poils souillés ou enduisez-les avec de l'huile de cuisine et traitez de la même façon que pour les produits pétroliers.

Bon à savoir : il est conseillé de rincer votre chien après chaque bain de mer : si vous ne le faites pas, le sel peut provoquer des irritations, voire de sérieux problèmes de peau (eczéma, allergie...).


Source: OOREKA

Comment faire pour qu’il ne stresse pas en voiture ?


Choisissez un trajet court qui aura une destination sympa pour lui comme le parc ou la forêt. L’y habituer progressivement. 


Comme vu précédemment, la solution la plus sûre pour lui reste la cage. Lors du 1er trajet en voiture, on peut le garder sur les genoux pour le rassurer. 


Par la suite, n’hésitez à laisser la fenêtre entre ouverte et lui montrer la route.

Si vous n’optez pas pour une cage de transport, vous pouvez l’installer sur le siège arrière avec un harnais attaché à une ceinture de sécurité spéciale chien disponible  dans le dog shop.


Si des problèmes persistent essayez de le distraire avec son jouet préféré ou donnez lui quelques choses à mâcher.


Si malgré toutes ces précautions, votre chien montre d’importants signes d’anxiété, n’hésitez pas à en faire part à votre éducateur canin, qui pourra avec vous décider d’autres stratégies à adopter.


voiture = une expérience positive

 


L’éduquer c’est l’aimer


Au sein d’EDUCANIS, nous avons choisi de baser notre approche sur des méthodes positives et non coercitives.

De la méthode la plus classique à la plus innovante, nous déterminerons ensemble la plus adaptée à vous et votre chien.

Nous  vous accompagnerons dans l’appropriation des règles d’éducations et/ou dans la résolutions des  problématiques suivantes : 

Evoluer seul ou en famille, en fonction de vos objectifs , 


à travers 10 étapes éducatives.


 Débutant

1.  Mise en place du leadership et résolution des interdits

2.  Résolution des peurs, acclimatation au milieu urbain et socialisation

3.  Base du rappel

4.  Marche en laisse


Intermédiaire


5.  Base de l’obéissance

6.  La marche au pied et le stop

7.  Apprentissage et maintien des positions


Confirmé

8.  Obéissance avec d’autres chiens

9.  Rappel fiable

10.  Obéissance complète sans laisse